Les émotions , l’ouragan inside ! Ce soir la lueur

Les émotions , l’ouragan inside ! Ce soir la lueur

Ce soir, je suis fière. Ce soir, je pleure. Ce soir, je me dis que c’est possible. Ce soir, j’y crois. Ce soir…. Ce soir ma fille m’a fait un joli cadeau..

« Les émotions de l’enfant » est un sujet qui me touche car je suis moi-même une sensible, timide, que la colère effrayait. Dur de vivre ses émotions.. J’ai parfois du mal à me reconnaitre lorsque je perds patience.. J’imagine l’enfant qui n’a pas encore les outils, l’expérience pour comprendre ce qui se passe en lui.

J’ai deux filles, mes deux filles sont totalement différentes et pourtant elles sont toutes les deux très sensibles. Une sensibilité empathique, colérique, tout se mélange en elles.

Vous devez connaitre ça les enfants qui passent du rire aux larmes et inversement.

Je suis devenue maman désarmée devant ce bouillon brouillon d’émotions. Les lectures sont d’une grande aide mais ce n’est pas évidement non plus de ne pas être dans la culpabilité face aux débuts de vie qu’on « offre » à nos enfants, séparation, déménagement, maman solo , ces choses qu’on sait perturbantes chez l’enfant.

Que faire de toutes ces émotions ?

J’ai aidé ma grande par l’homéopathie , l’aider à gérer ses colères, ses moments de tristesse, ses crises de vomissement au coucher, encore il y a peu nous avons re consulté, le mix prescrit a fait son effet.

Accompagner mes enfants afin qu’elles vivent mieux ces ouragans est vite devenu une évidence.

Je me suis documentée, je suis plusieurs blogs, comptes facebook tenus par des parents bienveillants. Lorsque je perds pied face à ces émotions, résonnent en moi les mots Bienveillance , Parentalité positive , Cnv ( communication non-violente ) .

J’ai commencé avec Isabelle Filliozat : Auteure, psychothérapeute.

Le livre « J’ai tout essayé ! » Auteur : Isabelle Filliozat / Illustratrice : Anouk Dubois

Opposition, pleurs et crise de rage: traverser sans dommage la période de 1 a 5 ans. Les parents ont tendance a interpréter les comportements excessifs ou énervants des enfants comme des manifestations d’opposition, de mauvaise volonté, d’insolence

Ce livre m’a ouvert à l’idée que l’enfant ne se rend pas forcément compte de ce qui lui arrive. Apprendre à regarder son enfant autrement, lui donner des clés et comprendre que c’est souvent une réaction physiologique, programmée, instinctive, héritée. La traversée semble simplifiée en théorie avec les explications et pistes données par Isabelle Filliozat. C’est un livre que je consulte régulièrement.  J’ai eu la chance d’assister à deux conférences une à Lorient et la seconde à Vannes. Je suis ressortie boostée et convaincue par l’approche proposée. Au cœur des émotions..

Au cœur des émotions.. c’est exactement là ou je me suis retrouvée avec mes deux filles.

Je suis maman et j’apprends chaque jour à le devenir.

En larmes, surprotectrice, en transe, dans une colère extrême, peur d’être abandonnée, en empathie totale, en manque de confiance et j’en passe. Confrontée à cet ouragan d’émotions, j’ai du ancrer en moi des affirmations, des automatismes, proposer à mes filles des outils, des astuces afin qu’elles puissent affronter ces émotions qui les envahissent.

Comme un cadeau, le film d’animation  » Vice Versa » des studios Disney est sorti. Une aubaine! Voila à portée d’enfant une explication de ce qui se passe dans le cerveau de cette petite fille. Pile ce qu’il me fallait !!
C’est devenu un classique de notre vidéothèque. Joie, Tristesse, Peur, Colère, Dégout. Les nouvelles références pour aider mes filles.

Fans toutes les trois de livres, j’ai craqué pour le magnifique livre popup  » La couleur des émotions  » Anna Llenas des éditions Quatre fleuves. Vraiment un très beau livre animé présentant chaque émotion . Chaque émotion est associée à un ressenti, une réaction. L’enfant peut identifier quelle émotion le submerge.

L’enfant apprend à ranger ses émotions par couleur. Bon c’est dommage que les couleurs du livre et du film ne correspondent pas exactement.

Suite à la lecture de ce livre, j’ai proposé aux filles de créer des bouteilles de couleur remplies de « paillettes » canson afin qu’elles puissent ranger leurs émotions. Un chouette moment, cette méthode nous a servit plusieurs fois.
Lors d’une colère, je me suis vue demander à Lucie  » tu es de quelle couleur là? » , parfois elle me disait d’elle-même  » Maman je me sens bleue et rouge ce soir » . Cela a permis d’ouvrir le dialogue et de faire tomber les crises rapidement.

 

Toujours à la recherche d’outils j’ai acheté Le livre en colère !, Cédric Ramadier, Vincent Bourgeau, Ecole Des Loisirs. « Le livre en colère, tellement en colère qu’il est tout rouge ! Mais la colère, heureusement, passe et le livre se calme, se détend petit à petit. Ouf ! Ça y est, le livre n’est plus fâché! Jeanne l’adore, elle se le raconte seule. »


Je le lis souvent. J’ai remarqué que je le choisis naturellement quand je suis moi-même en colère au moment du coucher, pour redescendre mais aussi pour qu’elles comprennent que j’ai besoin d’une pause pour ne plus être en colère.

Grace à la page S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée , j’apprends à voir l’enfant différemment, je me pose plus de question sur mes réactions et je découvre énormément de jeux, de livres . C’est sur son blog que j’ai découvert le Yoga pour les enfants. J’ai eu envie d’essayer. Dans ma liste pour Noël, j’avais donc mis 1, 2, 3 Yoga . Une approche du yoga sous forme de jeu.
Très bien présenté sur le blog cité ci dessus , je vous invite donc à lire l’Article une initiation au yoga sous forme de jeu

Egalement suite à un article de ce blog, je me suis offert : Hypnose douce pour vos enfants (2-12 ans), de Jean-Michel Jakobowicz. Je n’ai pas assez de recul dessus pour en dire plus 😉

Tout autre chose. Quand je sens la colère qui monte, il m’arrive de transformer mon envie de crier en Haka Maori. De suite, la tension tombe, on part généralement en fou rire et les filles me rejoignent dans mon Haka.  A tester absolument!! (le ridicule ne tue pas 😉 )

Et le bilan de tout cela ?

Tout ce que j’ai mis en place demande de l’énergie, une remise en question permanente de nos réactions. J’accepte de ne pas tout maitriser, d’être imparfaite. Mais je ne lâche rien, je veux que mes filles comprennent ce qui leur arrive. Il est important pour moi que mes filles identifient les émotions qui peuvent les submerger.

Je n’avais pas prévu cet article ce soir, ni sous cette forme. Parfois on choisit les choses, on planifie, parfois on se laisse porter, on saisit le moment.

Ce soir, après ma séance de sport accompagnée de mes filles. On s’étire ..

Je prépare le coucher et ce que j’entends me fait un bien fou

Les petites choses que je mets en place s’ancrent petit a petit en elles. .

Ma grande :  » Allez Jeanne on prend l’énergie, toutes les énergies les joies, les émotions et les colères méchantes qui nous énervent et qu’on est pas cool avec et on tape le sol pour faire sortir les pas bons et garder les gentils » .

Voilà à peu près son discours.. . Comment dire.. Je suis fière de moi. Je suis fière de ma fille, de mes filles. Même si je ne fais pas tout comme il faut côté bienveillance et tout ça. . Les messages passent et J’aime ce que j’ai vu et entendu ce soir..

 

 

INSTAGRAM FACEBOOK TWITTER PINTEREST GOOGLE+

signblog

#emotions #besoin #cnv #communication #gerersesemotions #bienveillance #emotionsdelenfant #filliozat #ecouterlesemotions
Article non sponsorisé.

Vous voulez commenter cet article ?

%d blogueurs aiment cette page :