Un nom qui ressemble à un rebond, une musique joyeuse : ZunZun

Un nom qui ressemble à un rebond, une musique joyeuse : ZunZun

Aujourd’hui c’est un article un peu spécial que je vous écris.
Un morceau de moi à travers une « rencontre ».
Enfin quand je dis rencontre ce n’en est pas vraiment une. C’est l’histoire de ces petites choses qui arrivent sur votre chemin de vie. Qui arrivent toujours à point nommé. Une personne derrière son écran qui vous touche.

Ce billet spécial, j’ai eu envie de l’écrire en m’adressant directement à Julie Croft.

Qui est-elle? C’est une blogueuse bienveillante, talentueuse. Son blog Zunzunblog  c’est de la déco, du bien-être, du bullet journal, des recettes et tellement de choses. Quand je lis le nom de son blog « ZunZun » j’entends une musique joyeuse,  un bond et rebond comme Zébulon. enfin ça met en joie.

Cette lettre que j’aurai voulu lui envoyer ressemble à ce qui suit:

 » Chère Julie,

On ne se connait pas et pourtant je voulais te dire « Merci »
Ce « merci » je voulais te l’écrire sous ton message Facebook ou sur ton blog où tu présentes la vidéo de ton 1er livre ( #pggb  #petitguidegrandbullet ).
Et puis, les mots se sont bousculés dans ma tête, puis sous mes doigts. Je voulais avoir la place, le temps, l’espace pour te dire « Merci ».

Juste…. MERCI.
Non pas vraiment… J’avais commencé par  » Merci Julie pour ta générosité »..  c’est la où mes doigts ont commencé à trébucher tellement ma tête et mon cœur voulaient t’écrire .

J’ai débuté le Bullet journal en septembre 2016, j’ai cherché une info sur les Dutch door , je suis arrivée sur ton blog. J’ai découvert ton blog par le Bullet Journal, je me suis longtemps arrêtée à cette partie d’ailleurs. En admiration par cette simplicité efficace et joliment illustrée, une vraie source d’inspiration. Au fil des réseaux Facebook, instagram, ton blog, j’adore tomber sur une de tes pages Bujo. Reconnaissables entre mille. Un plaisir visuel

Comme tu le dis si bien, tout au long de notre vie, certains sujets nous interpellent, passent devant nous et on se met à voir partout ces mots, ces idées. Tu as sans le savoir croiser ma route à ce moment là. Ce moment où l’on ressent un besoin de changement, de conscience de soi.

Je t’ai « vu » passer plusieurs fois devant moi puis j’ai remarqué que tu étais aussi maman, puis que tu « suivais » également la page / le blog S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée que j’adore également. Toutes ces petites choses qui font que j’ai voulu découvrir un peu plus ton blog.

Depuis quelques mois, je lis tes autres articles. ( J’en ai encore des tas à lire )
On peut dire que dans ma tête souvent « Ça fait VLAM! ça fait SPLATCH! et ça fait CHTUCK!
Ou bien BOMP! ou HUMPF! parfois même PFFF!
SHEBAM! POW! BLOP! WIZZ! » pour citer ce grand gainsbourg..
Difficile de sortir indemne de tes billets, mais pas de panique tout va bien au contraire!! Ça fait un bien fou !

Tes mots sont justes, tes dessins le sont aussi, ton énergie, ton peps , ta sensibilité, tes doutes, ta sincérité sont tant de choses qui touchent, remuent.

Il arrive sur notre chemin des choses que je qualifierai de « magiques », comme des petites lucioles qui te guident et te montrent le chemin dans l’obscurité.
Aujourd’hui tu es ma « Petite Luciole » ( tu permets que je t’appelle ainsi? no stress c’est juste entre nous 😉 ), après m’avoir guidé dans le monde du Bullet Journal, tu accompagnes mon cheminement actuel.

 

Je suis en pleine (r)évolution personnelle, sortant de 5 années difficiles, même si beaucoup de bonheur se glisse dans ces années,  séparation, « batailles » juridiques, harcèlement et j’en passe ont fait parti de mon quotidien. Oui enfin je peux dire « sortant » même si tout n’est pas fini, j’avance et je m’apprends. Dans l’un te tes derniers articles, tu abordes avec talent ce qui te rend unique.  Sans me qualifiée de « Zèbre » loin de là,  ton article a résonné en moi et même raisonné..

Il est bon de lire que nous ne sommes pas seules à ne pas arriver au bout des choses, que l’on ne sent pas capable, légitime , ce foutu syndrome de l’imposteur.

L’article qui m’a fait du bien, du mal, rassurée, éclairée que j’ai relu plusieurs fois qui me fait toujours ce petit pincement et que j’apprivoise petit à petit est ton article sur l’ambivalence de mère . Et voila mon chemin, en le commentant il y a un mois, je disais ne pas encore assumer auprès de mon entourage proche et moins proche. Aujourd’hui, court délai mais j’ai fait un énorme travail sur moi ce mois ci, je peux l’afficher sans retenue .

L’été, cet été, a sonné comme un renouveau . Mon quotidien est ponctué de désencombrement, de lecture « bienveillante » comme « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano , les livres de remise en forme physique, le rangement et le besoin d’une belle maison ( sautons sur l’occasion du déménagement à venir ).

Qu’il est long le travail pour « Devenir » , qu’il est doux de savoir que l’on peut se ressourcer ( information et force ) auprès de la blogosphère.

J’aime cette image .. Cette main blessée en pleine guérison avec la légèreté de la luciole sur cette douleur visible.

Tout simplement Merci.. Merci Petite Luciole.

Véronique »

Voila cette lettre que j’envoie à travers ce billet

C’est étrange car l’article où je souhaitais parler de Julie et de son blog je le pensais axé Bullet Journal, pour présenter ce premier livre qu’il me tarde de recevoir.  Acte manqué? Je ne pense pas. Cela fait parti des chemins, croisements qui s’offrent à nous.. Ces directions, ces haltes qu’on sait ou pas s’autoriser. Ces opportunités que l’on saisit

Aujourd’hui, Je Suis, Je Vis et Je deviens.
Merci La Vie

 

Article non sponsorisé.
NB: Le prochain article sur ZunZunblog, Julie et son livre sera plus « léger » :p

 

INSTAGRAM FACEBOOK TWITTER PINTEREST GOOGLE+

signblog

Vous voulez commenter cet article ?

%d blogueurs aiment cette page :